J’ouvre les yeux
Sur les ombres chinoises
Projetées par l’arbre
Sur mes voilages
Et là un petit oiseau
Premier sourire du jour