Il y a de ces journées
Qui t’apprennent l’humilité
Tu te lèves le cœur en fête
Tu t’endors le cœur en berne
On est responsable
De son bonheur, dit-on
Mais quand tout t’échappe
Quelle est la leçon ?

L’impuissance
Un sentiment bien étrange…
J’ai essayé de la combattre
Par la colère
Mais j’ai blessé
Ceux que j’aimais
J’ai essayé de la combattre
Par l’indifférence
Mais je me suis blessée
Moi-même
En vérité
Combattre l’impuissance
Te laisse toujours
Dans la bouche
Le goût du sang
Parce que tu ne vois jamais
Venir son uppercut
La seule réponse sensée
Est l’acceptation
Vraie et entière
Qu’on ne peut tout maîtriser
Qu’on ne peut tout planifier
Le lâcher-prise…

Voilà une bien cruelle façon
Pour la vie de te rappeler
Qu’elle doit être vécue
Au présent de l’indicatif
Et à nul autre temps…