L’homme confiné
La nature respire
Comme un pied de nez
Elle se déploie
Flamboie
Explose
Luxuriance !

Exit le parasite
Les oiseaux chantent
Les fleurs éclosent
Exhalent leur parfum
Indifféremment
Le soleil s’amuse
A réchauffer la Terre
Humains ou pas humains

L’homme confiné
Et alors ?
La vie continue, elle,
Inexorablement !
Une claque
Deux claques
Pour apprendre
Ce qu’est l’humilité

L’homme agonise
Et la Terre s’en fout.
Au contraire
Elle revit
N’a plus à survivre
Puisse la Vie éveiller
Nos consciences…