Je suis lasse, lasse, lasse…
J’voulais qu’tu m’enlaces
Que tu m’donnes une place
De façon élégante et classe
J’voulais que nos manches se froissent
Incidemment, que nos doigts se lacent
J’voulais des regards de rapace
Etre la proie qu’tu chasses

Je suis lasse, et triste, hélas
D’être encore mise à la casse !