Quand les mots deviennent armes
Que la guerre est déclenchée
Qu’il faudrait se bâillonner
Mais les baïonnettes sont lancées

Quand ça transperce le cœur
Que ça fait mal dans le corps
Que même les larmes ont peur
Et n’osent plus rouler

Quand les silences qui suivent
Sont lourds comme des enclumes
Que ton cerveau bardé de plomb
S’englue dans l’amertume

Putain ce que c’est dur
De concilier deux âmes
De recoudre des blessures
Rouvertes par les lames

Quand tu constates le désastre
Mais que les chevaux sont au galop
Que tu exploses avec les bombes
Eparpillant des bouts de toi

Quand tu croyais à l’armistice
Les mots d’amour dans le gosier
Et que la colère destructrice
Te renvoie aux échecs passés

Putain ce que c’est dur
De concilier deux amants
De regarder impuissants
Le bris de nos coutures