Ça me prend au ventre. Une boule qui grossit, s’étale et remonte à la gorge. Une boule qui engourdit jusque dans les bras.

Anesthésie générale !

Je ne sais si c’est une forme d’amour ancestral et coincé là qui ne demande qu’à sortir ou de la nostalgie. Le livre m’a emportée dans un monde dont j’ai toujours rêvé mais qui n’existe pas ou que je n’ai jamais trouvé. J’en ai le souffle coupé, les larmes au bord du gouffre. L’émotion me noie, physiquement, mentalement, entièrement… L’émotion me broie dans ses mâchoires puissantes. Je ne suis qu’une petite chose qui croque sous la dent.

Respirer, libérer la tension, faire le vide pour le remplir d’amour léger. Mon souhait pour aujourd’hui…