Dans la pénombre
Les chairs érectiles se sondent
Les peaux se fondent
Les corps dansent
Sur la musique des caresses
Tendres oscillations
Des ondes d’amour
Au rythme des battements
Des cœurs
Créant un animal
Éphémère
Bien étrange
Dans cette pénombre

Oh si tu savais…