Les tempes battant
Son rythme
Mon cœur à l’agonie
En manque
De tes sourires
Ce soir les yeux fermés
Je les lirai encore
Mais ils ne sont plus
Pour moi
Qu’on me l’arrache
Déracine
J’irai m’planter
Ailleurs…