Je déchire mes rêves en silence
Et les éparpille çà et là
Comme les cendres de mon enfance
Que j’ai laissées naguère là-bas