Tu m’adresserais une lettre
Ouvrant le chant des possibles
Prélude en A majeur
Pour une infinité d’Amours