Les corps sont mûrs
De désir
Les yeux se parlent
Et pourtant…
La vie nous fige
Le possible se noie
Dans l’impossible
Et me voici te touchant
Dans le corps d’un autre
Dansant amoureusement
Avec ton image