Chaleur électrisante
On se cherche, on se frôle
Echauffement des corps

Une main posée négligemment là
Les joues qui rosissent
L’air devient capiteux

Equilibre…

Et puis tout bascule
Baisers qui se bousculent
On en perd sa respiration

Le désir palpite
Au creux de nos mains
Jusqu’aux confins des sens