Piquée par la tarentule du désir
Je danse et je danse
Pour éliminer ce charmant poison
Mais c’est pire !
Il se diffuse en moi
Et une douce chaleur m’anesthésie
Vive la tarentelle du plaisir !