C’est le printemps, la renaissance
Les bourgeons tout en puissance
S’élèvent vers le ciel, timides
Mais confiants. C’est splendide !

J’aimerais que mon corps
Se réveille de mon éternel hiver
Que le désir monte encore
Et explose en primevères

Car la sève est bien là,
Il manque juste la chaleur
Pour que mon coeur, juste là,
Puisse éclore en bonheurs